STAGES B-hockey cliquer ici




Vos rubriques préférées

Ces rubriques fixes évoluent de jour en jour. A côté du titre, vous trouvez la date de la dernière mise à jour.

<Mai 2020>
Aujourd'hui
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Vous êtes ici :Accueil » Arbitrage » Les Jeunes arbitres

Les News !


07-09-2012Arbitrage : Daniel Jourde parle de sa nouvelle présidence

Arbitrage : Daniel Jourde parle de sa nouvelle présidence

Cela fait un an que l'on parle de la refonte de l'arbitrage. C'est le rapport Brada qui avait initié la chose; plus de nouvelles avant le début de cet été et la nouvelle de l'arrivée de Daniel Jourde et de son équipe. Interview du nouveau président du CA.


Daniel Jourde est déjà un vieux loup de la fédé. Il fut fondateur et président du club d'Ixelles. Il a été représentant au Conseil Général des clubs de division 3 et 4 pendant 2 ans. Il fut également Arbitre national pendant 3 ans. Le voilà aujourd'hui Président du Comité d’Arbitrage

 

 


Okey : Quelle est ta motivation pour te présenter à la direction du comité d’arbitrage ?

Daniel Jourde : L’envie de contribuer au véritable challenge de faire évoluer l’un des aspects le plus discuté au hockey : l’arbitrage.

Etant passionné par le sport et ayant eu la chance d’avoir vu l’arbitrage sous différents angles (en tant que joueur, coach, arbitre, et dirigeant), j’avais envie d’apporter ces expériences à la gestion de l’arbitrage. Le momentum était parfait avec l’audit Brada et le groupe de réflexion qui avait été mis sur pieds par le Conseil Général.


Okey : Présente ton équipe.

Daniel Jourde : Je suis très heureux que l’équipe soit composée de personnes ayant différents vécus professionnels et venant à des clubs de grandeurs et de localisation différentes. Chacun d’entre eux apportent une perspective personnelle par rapport aux différents sujets que nous abordons.

- Claire Peeters : notre consultante interne

- Grégory Uyttenhove : vice-Président NL + ombudsman et règles

- Frédéric Pokorny : vice-Président FR + recrutement

- Thomas Dumon : secrétaire

- Vincent Loos : international

- Sébastien Duterme : désignation

- Benoît Coppieters : communication

- Pierre-Philippe Van Besien : développement de l’arbitre


Okey : Vous formez une bande d’ami ? Vous êtes jeunes, pas mal ixellois !

Daniel Jourde : Côté " jeune ", nous sommes évidemment ravis d’être considéré comme tel … Pour le reste, le monde du hockey est formé de personnes impliquées et constitue forcément un cercle où les occasions de se rencontrer sont multiples. A force, tout le monde finit par se connaître.

A part Pierre-Philippe Van Besien avec qui j’ai effectivement travaillé dans le comité d’Ixelles et Grégory Uyttenhove avec qui j’étais en contact via le Hockey Corporate, je travaille pour la première fois avec tous les autres membres de l’équipe. Si je les ai choisis, c’est pour leur connaissance, leur expérience, leur vision … et leur volonté de faire avancer les choses.


Okey : Cette formation du comité a été longue et s’est faite dans la discrétion !

Daniel Jourde : Oui et non. Oui pour tous ceux qui voulaient connaître la nouvelle composition du comité … et non, dans la pratique. Il était important pour démarrer dans de bonnes conditions :

(1) d’avoir fini - sur base du rapport Brada – la rédaction du plan d’arbitrage pour l’ARBH,

(2) de décrire quelle serait la meilleure structure organisationnelle pour gérer l’arbitrage, et

(3) de sonder les personnes dont le profil pourrait correspondre aux rôles et fonctions définis dans la nouvelle structure.

Pour finir, il y avait un comité en place et cela n’avait pas de sens de faire de gros changements en cours de saison ni d’annoncer l’existence d’un groupe de réflexion qui aurait pu faire de l’ombre au comité en place, alors que nos tâches étaient différentes. La discrétion du groupe de travail Brada était la garantie de l’harmonie autour de l’ancien Comité d’Arbitrage.


Okey : Le rapport Brada est votre plan de base pour la nouvelle direction de l’arbitrage. Il n’est pas tendre avec l’ancienne situation !

Daniel Jourde : Personnellement, je trouve que les précédents comités ont fait un bon travail dans des conditions pas toujours évidentes. De nombreux nouveaux arbitres ont été lancés. La formation a été améliorée. Malheureusement, les moyens accordés à l’arbitrage étaient limités alors que notre sport connaissait une évolution très rapide. Tous les acteurs du hockey belge (joueurs, coaches, clubs …) sont de plus en plus conscients de la nécessité de donner les moyens aux arbitres d’évoluer. Un électrochoc était nécessaire pour faire avancer aussi l’arbitrage.


Okey : Quelles sont les grandes lignes du nouvel arbitrage ?

Daniel Jourde : Nous avons essayé de résumer notre vision en une phrase : «grâce à une communication transparente et une organisation efficace supportant le développement des arbitres, ceux-ci deviendront les garants des règles et des acteurs positifs du hockey belge». Pour y arriver, de nombreuses initiatives ont été et vont être lancées (cette année encore mais aussi lors des prochaines saisons) au niveau de la communication (à tous les niveaux : arbitres, club, … ), du recrutement, de la formation, du suivi et développement de tous les arbitres, etc.


Okey : L’alignement aux règles FIH va être strictement suivi ?

Daniel Jourde : Nous souhaitons nous aligner autant que possible à ces règles. Il faut néanmoins examiner chaque nouvelle règle, notamment en tenant compte des recommandations de la FIH. Mais ayant des équipes nationales très compétitives, nous tenons également compte des priorités de nos équipes fanions afin d’instaurer plus rapidement les règles (de tournoi) FIH. Un de nos objectifs est aussi d’être directement impliqué dans le processus décisionnel du Comité d’Arbitrage et Comité des Règles de la FIH, en ayant des représentants dans ces comités. Etant désormais la huitième nation mondiale, nous devons faire entendre notre voix dans les instances internationales afin de ne pas subir les règles internationales, mais également d’en être à la source.

 

A suivre ...






Les partenaires :