STAGES B-hockey cliquer ici




Vos rubriques préférées

Ces rubriques fixes évoluent de jour en jour. A côté du titre, vous trouvez la date de la dernière mise à jour.

<Juin 2019>
Aujourd'hui
LMMJVSD
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Vous êtes ici :Accueil » Tous les articles

Les News !


20-12-2012Championnat Dames : le point après la première partie

Championnat Dames : le point après la première partie

Les étrangères ont marqué le championnat de leur empreinte. Un bien ou un mal ? Faisons le tour de la question...


Cet article est sorti dans la Libre Belgique de ce mercredi.


Le championnat Dames était annoncé comme celui d'une nouvelle ère du hockey féminin. Le passage à 12 équipes couplé à celui de l’arrivée massive d’étrangères allait révolutionner la compétition. A mi-parcours, les sentiments sont partagés.

Le poids des Panthers
Le championnat a débuté avec les joueuses les plus en vue qui affichaient des traits tirés. Après la campagne olympique mais surtout un double tournoi disputé au mois de septembre, nombre d’équipes n’avaient pu se préparer au complet. Ce qui s’écrivait sur les feuilles de match ne se voyait pas sur le terrain.
Le club le plus en vue au niveau des transferts, le Wellington, a mis du temps pour trouver la bonne carburation. Tout en menant la danse tout au long du championnat et en possédant les meilleures statistiques, les Uccloises ont montré à quelques reprises des défaillances que le coach anglais Simon Letchford devra corriger. Le Well ne pourra pas toujours se cacher devant le hockey décisif de sa star espagnole Bertha Bonastré. Face au Well, l’Antwerp a fait preuve d'une grande stabilité. Le club de Sint Job a continué sur sa lancée du titre national, avec une Sofie Gierts bien reposée et un noyau qui a continué à mûrir. La paire Thyssen-Nelis à la direction du groupe attend patiemment et avec le sourire la fin avril et les play-offs.


Si les deux équipes précitées ont épargnées par les sélections internationales, il n’en est pas de même pour les deux suivantes du top 4. Le Dragons paie un lourd tribut aux Red Panthers avec 8 joueuses retenues en A ou en U21. Le Braxgata est un peu plus épargné mais doit par contre tabler avec un coach (Xavier Reckinger) qui doit s’absenter pour prester sous le maillot des Red Lions.

Le Dragons a tout de même rendu une belle copie en recollant au peloton de tête juste avant la trêve. Le Braxgata est l’invité surprise du top 4 et peut tabler sur une belle jeunesse ; c’est incontestablement une équipe d’avenir.

Les descendants sont-ils déjà connus ? Rien n’est moins sûr. Si le sort de l’Orée semble déjà scellé, celui du Victory est loin d’être désespéré. Cela devrait faire peur au Pingouin qui a complètement raté sa première partie de saison. L’équipe ne semble pas physiquement au point et ses Panthères (Raes, Delmée et Danhaive) saturées de hockey. Le duo Defalque-Bertrand va-t-il pouvoir casser la spirale négative qui habite les Nivelloises ? Ils en sont persuadés. C’est le même constat à la Gantoise où les 10 années passées au sommet du hockey belge semble avoir éreinté les esprits ; les départs de Nelen et des Sud-Africaines ne peuvent pas tout expliquer. Le second tour pour ces deux équipes devrait de toute façon être meilleur que leur premier, de quoi rendre passionnant la lutte pour échapper aux places de barragistes. Le Waterloo Ducks et le White Star sont en point de mire. Quant à l’Herakles, il a fait le plein de points et surprend par sa fraîcheur. Il mène le peloton du ventre mou et saura très vite après la reprise s’il peut continuer à nourrir des ambitions ; il rencontre deux fois la Gantoise et le Victory : 9 points importants.

Reste " le " cas du championnat : Louvain. Le club cher à Jacques Lechat, l’éternel président qui vient de rempiler pour une onzième mandat, a embrigadé un quarteron d’espagnoles qui fait la pluie et le beau temps à Kessel-Lo. Le grand défi de Pau Quemada est de faire jouer ses compatriotes avec les autres joueuses de l’équipe et d’élever leur niveau ; un fameux défi pour une équipe qui aligne bonnes et moins bonnes performances.



 

Le Dragons en boulet de canon

C'est la fable du lièvre et de la tortue. Gilles Pètre a commencé son championnat sans aucune préparation. Avec un hockey sans beaucoup de liant. Son équipe compte 8 internationales belges et subit de plein fouet les campagnes des Red Panthers et des U21 : " Les filles sont occupées depuis le mois de mars et après trois tournois majeurs, elles sont brulées. Elles n’ont pas eu de repos et aussi bien physiquement que mentalement, elles sont très loin. Il y en a qui s’en sortent bien, d’autres dont on perçoit clairement la fatigue. Ceci-dit, elles restent au-dessus du lot. "

Le Dragons a dû composer son équipe pendant le championnat, créer ses automatismes et prendre ses repères lors des matches. « Avec le temps, tout est venu naturellement et nous avons remonté la pente assez logiquement. C’est même dommage que le championnat s’arrête maintenant. Mes craintes vont revenir pour la suite car je ne sais qu’une période dure attend les internationales. Nous devrons gérer cela et leur créer des temps de repos. » En attendant le tour final et le titre ?


Les chiffres

 

5

C'est le nombre de buts marqué par l’Orée. Le club bruxellois a raté ses transferts et n’aligne que des jeunes du cru (hormis trois lituaniennes peu efficaces) , sans pouvoir compter sur aucune pointure en ses rangs. Etre une bonne équipe en nationale 1 ne suffit pas pour occuper une place en Honneur. Dommage pour les talentueuses jeunes du cru.

48

 

Le Victory a encaissé une moyenne de plus de 4 buts par match. Le retour de Patricia Leconte dans le but en seconde partie de championnat sauvera-t-il le club edegemois de la relégation ?


Rank

Team

P

W

L

D

+

-

Points

1

WELL1

11

9

2

0

35

12

27

2

ANTW1

11

9

2

0

35

16

27

3

DRAG1

11

8

1

2

30

12

26

4

BRAX1

11

7

3

1

36

21

22

5

HERA1

11

5

4

2

20

24

17

6

LEUV1

11

5

5

1

33

19

16

7

RWSC1

11

4

4

3

17

19

15

8

GANT1

10

4

5

1

15

22

13

9

WADU1

10

4

6

0

19

26

12

10

PING1

11

3

7

1

21

30

10

11

VICT1

11

1

9

1

26

48

4

12

OREE1

11

0

11

0

5

43

0






Les partenaires :