STAGES B-hockey cliquer ici




Vos rubriques préférées

Ces rubriques fixes évoluent de jour en jour. A côté du titre, vous trouvez la date de la dernière mise à jour.

<Septembre 2019>
Aujourd'hui
LMMJVSD
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30
Vous êtes ici :Accueil » Tous les articles

Les News !


19-03-2014Clubs : Le nettoyage des terrains

Clubs : Le nettoyage des terrains

Pitch Cleaner est un nouveau venu dans le monde du hockey. Une initiative de deux joueurs de hockey qui se sont rendus compte combien était difficile pour les clubs de bien doser le nettoyage de leurs terrains.


Okey : Comment t’es venue l’idée de mettre sur pied cette société ?
Vincent Duquesne : L’idée nous est venue à la reprise de la saison 2012-2013 où nous avons constaté dans plusieurs clubs la mauvaise qualité des entretiens effectués. En effet, il s’agissait d’un brossage superficiel qui avait pour conséquence d’étendre la boue et qui n’apportait pas de solution pour un nettoyage en profondeur. Nous nous sommes alors renseignés et avons constaté la quasi-absence de firmes spécialisées dans le domaine en Belgique. D’où notre décision de nous lancer. Avec pour nom de société Pitch Cleaner

Okey : Il y a donc un réel besoin ; ou plutôt une nécessité ?
Vincent Duquesne : Les deux en réalité. A court terme, besoin de nettoyer des terrains qui ont de 2 à 6 ans d’existence, ont un historique d’entretien inexistant et s’encrassent de plus en plus. J’appellerais cela le « curatif ». De l'autre côté nécessité de pérenniser l’investissement lourd réalisé pour la pose d’un nouveau terrain et faire en sorte de maintenir la surface en bon état et garantir une surface de jeu sûre et agréable aux joueurs. C’est le côté «préventif».
Il y a également la prise de conscience au niveau des clubs qu’un entretien régulier est indispensable pour garantir la durée de vie du tapis telle qu’annoncée par l’entrepreneur. Les dirigeants doivent avoir la certitude que le tapis restera opérationnel pendant 10 ans.  Et pour cela un plan d’entretien pluri-annuel est nécessaire.

 



Okey : De quel matériel disposez-vous ?
Vincent Duquesne : Nous avons opté pour du matériel allemand, de la marque Hörger.


Le matériel nécessaire au nettoyage des terrains mouillés est constitué d'une unité de nettoyage monté à l'avant du tracteur, d'une pompe de grand débit et de deux réservoirs dans le support arrière, l'un pour l'eau propre, l'autre pour l'eau souillée.


La pompe haute pression alimentée par la prise de force aspire l'eau claire et la dirige à haute pression vers l'unité de nettoyage située à l'avant.

L'eau propre est projetée sous pression dans les fibres du terrain, permettant aux particules sales d'être extraites et ensuite pompées vers le réservoir d'eau souillée à l'arrière du tracteur. 




Okey : Comment s’effectue un nettoyage ?
Vincent Duquesne : Il faut d’abord tout installer, principalement le captage d’eau qui se fait dans les cuves d’arrosage attenantes au terrain. Pour cela, nous employons une pompe professionnelle qui permet de remplir la cuve de 600 l d’eau claire en 2 ou 3 minutes. Sachant que nous devons ravitailler tous les ¼ heure environ, cela nous fait gagner un temps précieux. Le nettoyage proprement dit se fait à très faible vitesse (à pas d’homme) afin de permettre aux gicleurs d’eau sous pression d’être le plus efficace possible. 


Okey : Le prix ?
Vincent Duquesne : Nous voulons être consistants dans nos offres et traiter nos clients de la même façon. Nous privilégions les contrats à long terme pour lesquels nous offrons une stabilité de prix garantis sur la période. Un entretien représente moins de 1% du budget moyen d’un club de 800 membres. 


Okey : Quel bénéfice le club peut-il tirer d’un nettoyage ?
Vincent Duquesne :  4 points clés : souplesse, confort de jeu, propreté , sécurité. Donner aux membres un terrain propre et de qualité uniforme tout au long de la saison  et permettre une durée de vie optimale.

 


 


Tout savoir sur l’entretien d’un terrain de hockey


L’accessibilité au terrain est primordiale. Bien que très maniable, le tracteur et ses accessoires (réservoirs d’eau et machine frontale) mesurent plus de 5 mètres et nous devons disposer d’une largeur de deux mètres pour accéder au terrain. Idéalement, le chemin qui mène au terrain ne doit pas être en gravier afin d’éviter que des graviers soient amenés par les pneus sur le terrain. Un chemin d’accès boueux est à proscrire.


Avant passage de la machine, nous analysons minutieusement l’état du terrain. En fonction de la saison de l’entretien, nous devons effectuer un travail préparatoire en collaboration avec le club, qui consiste à enlever un maximum de feuilles ou de résidus végétaux. 


Ensuite nous devons disposer d’une citerne d’eau claire à proximité immédiate du terrain afin d’alimenter le réservoir de 600 litres situé à l’arrière de la machine. Nous devons remplir ce réservoir tous les quarts d’heure environ, d’où l’importance de cet accès. Nous devons aussi disposer d’une évacuation à l’égout proche du terrain.


Idéalement, l’entretien d’un terrain mouillé ou semi-mouillé doit être effectué mais par temps sec et après arrosage de la surface!! De fines pluies ne sont pas gênantes. Tout au long de l’entretien, une surveillance accrue de la qualité de l’eau est effectuée. Souvent les cuves sont polluées par de la boue ou de la rouille. Une des clefs de la réussite d’un entretien est une eau propre.


Conscients de ce problème, nous développons un service complémentaire qui est le traitement de l’eau à partir des réserves d’eau des clubs.
Pour les terrains sablés, nous disposons d’une autre machine complètement adaptée (utilisable aussi pour les terrains de football et de rugby) mais l’entretien doit être réalisé impérativement par temps sec. 


En tenant compte de l’historique spécifique de chaque terrain (localisation, environnement boisé ou non, accès boueux, entretiens précédents..), nous évaluons la durée nécessaire à une remise à  niveau du terrain. Celle-ci peut impliquer de deux à cinq jours de travail pour les chantiers les plus compliqués, à raison de 7 heures par jour.


Entretiens déjà réalisés : Wellington, Racing, Orée, Daring, Old Club, Herakles.

 

 

 

 






Les partenaires :