STAGES B-hockey cliquer ici




Vos rubriques préférées

Ces rubriques fixes évoluent de jour en jour. A côté du titre, vous trouvez la date de la dernière mise à jour.

<Août 2019>
Aujourd'hui
LMMJVSD
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
Vous êtes ici :Accueil » Tous les articles

Les News !


20-08-2013Clubs : un autre terrain, d'urgence, pour le LARA

Clubs : un autre terrain, d'urgence, pour le LARA

Philippe Van Erkel est un président heureux. Son club grandit et est en passe d'atteindre les 1.000 membres. Il est hélas à l'étroit...


okey : Comment va le LARA ?
Philippe Van Erkel : Il va bien, très bien ! Nous sommes à notre 16e année d’existence et nous avons fait toutes nos maladies de jeunesse. Nous sommes maintenant dans le stade de la réflexion pour monter d’un cran. Nous atteignons les 975 membres et le club ne désemplit pas. Nous avons une place importante dans le monde sportif wavrien et nous voulons jouer un rôle significatif dans cette région.


okey : Combien d’équipes ?
Philippe Van Erkel : Environ 60. 4 Dames, 2 Messieurs, 7 vétérans et Ladies, en garçons 2 juniors, 3 scolaires, 4 cadets et en filles 1 juniore, 2 scolaires, 3 cadettes ; plus un paquet de plus jeunes.


okey : Vos jeunes engrangent des résultats ?
Philippe Van Erkel : Cette année, nous sommes finalistes en scolaires garçons et champion en salle ; plus demi-finaliste en cadets. Nous avons une structure à présenter à nos jeunes avec une bonne école et la perspective pour les meilleurs de jouer au top. Ainsi, cette année, quatre scolaires peuvent déjà participer aux entraînements de l’équipe première. Nos deux entraîneurs des équipes premières ont d’ailleurs posé leurs exigences pour amener nos équipes vers le haut.


okey : Dont le terrain ?
Philippe Van Erkel : Effectivement. Le terrain qui avait été inauguré lors du match Belgique-Argentine s’est révélé catastrophique au niveau de sa construction. On nous a quelque peu trompés sur la qualité. Du coup, nous avons du refaire toutes les fondations et nous n’avons gardé que le tapis. Le terrain a été haussé de 25 centimètres. Comme sous-couche, nous avons placé, un « e-layer » qui est composé d’un tartan mêlé de caoutchouc et de colle. Le terrain est en passe d’être terminé, la réception est prévue pour la fin de cette semaine si tout se déroule comme prévu.


okey : Pour revenir à vos jeunes, y a-t-il de futurs stars ?
Philippe Van Erkel : Nous avons en U16 Elodie Picard, et chez les garçons Augustin Meurmans et Achille de Chaffoy. En U15, il y a Valentine Meurmans et en garçons Mathieu Weyers et Guillaume Van Marcke. Et nous avons d’autres jeunes qui arrivent.


okey : Quid de vos équipes premières ?
Philippe Van Erkel : En Messieurs, tous nos anciens mercenaires sont partis et nous nous basons sur nos jeunes, avec quelques autres jeunes qui se sont montrés intéressés par notre projet. Nous voulons jouer le haut du panier et monter en Nat 1 cette année ; ainsi, nous garderons nos jeunes. Avec Pieters Theuniers comme T1 et Maxime Van Geirt comme T2, nous sommes ambitieux.


okey : Et les Dames ?
Philippe Van Erkel : Nous terminons troisièmes en Nat 1 et 2. Assez haut mais juste pas assez… Nous nous renforçons avec notre Elodie Picard, le retour de Maëlle Flémal qui a passé une année au Dragons 2. Mathilde Jamar revient de Saint Germain et nous avons deux étudiantes étrangères, Josefina Fiero (espagnole) et Dana Hernandes (argentine). Notre coach Yannick Vermeiren a fait du bon boulot et il peut disposer de quelques jeunes de talent.


okey : Vous accueillez Namur sur votre mouillé ?
Philippe Van Erkel : Oui, et c’est une aubaine pour nos jeunes qui vont voir du hockey de haut niveau. Rien de tel pour apprendre.


Okey : Votre plus gros problème, c’est le manque de terrain.
Philippe Van Erkel : Il nous faudrait trois terrains pour accueillir nos membres. Nous avons notre mouillé renouvelé, nous avons un sablé que nous devons partager. C’est trop peu. Je fais appel aux autorités politiques pour nous aider. Nous sommes un gros acteur de la commune et de la région, sur un bel axe Bruxelles-Luxembourg avec une position géographique très intéressante.


Okey : les politiques ont déjà bougé…
Philippe Van Erkel : Oui, on avait pu organiser le match Belgique-Argentine qui avait été lancé par notre bourgmestre Charles Michel et par le Ministre André Antoine en charge des sports. Ce fut fantastique. Nous doter de terrains supplémentaires a déjà été évoqué et il ne fait aucun doute qu’ils vont intervenir pour nous permettre de continuer à offrir une infrastructure de qualité.







Les partenaires :