STAGES B-hockey cliquer ici




Vos rubriques préférées

Ces rubriques fixes évoluent de jour en jour. A côté du titre, vous trouvez la date de la dernière mise à jour.

<Mai 2020>
Aujourd'hui
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Les News !


21-11-2015Jeunes : fini les Provinciales, bonjour les Districts !

Jeunes : fini les Provinciales, bonjour les Districts !

Anouchka Vandersmissen est la patronne de la commission des jeunes de la ligue flamande de hockey. Elle explique la nouvelle mouture des "Provinciales".


Les 5 et 6 novembre passés, en plein semaine du congé de Toussaint, près de 800 jeunes avaient été convoqués pour participer aux sélections en vue de former les équipes de District, la nouvelle mouture des Provinciales. La commission des Jeunes a effectué une refonte du système des Provinciales en tenant compte d’une série de remarque concernant le fonctionnement de ces sélections.


Anouchka Vandersmissen, la présidente de la commission des jeunes de la VHL, la ligue flamande de hockey, expliquait le déroulement des sélections. Elle s’occupe principalement des Be Gold District. Auparavant, les Flandres étaient couvertes par les Provinces d’Antwerpen et de Vlaanderen. Aujourd’hui, il y a trois districts : les Blacks (Anvers), les Bleus (Louvain, Hoegaarden, Herakles, Braxgata) et les Blancs (ex-Vlaanderen). Du côté francophone (la LFH), il y avait Bruxelles et la Wallonie. Aujourd’hui, on retrouve les Green (Bruxelles Ouest et la Wallonie), les Red (Bruxelles Est et Liège) et les Yellow (Bruxelles centre et l’axe Wavre-Arlon).


Auparavant, les sélections étaient organisées en province pendant plusieurs mois pour arriver finalement à une sélection de 18 joueurs/joueuses par équipe, équipes qui se disputaient le titre en une journée au mois de mai. « La nouvelle formule a mis en présence 800 jeunes qui ont pu montrer leur talent sur deux jours de stage. Tous les sélectionneurs ont pu les examiner pour en tirer finalement les équipes des 6 districts (3 FR et 3 NL) dans les années 2002 et 2003, garçons et filles. Cela fait 432 jeunes qui vont maintenant se préparer durant six mois, au cours de 5 journées d’entraînement et 5 matches entre les différents districts. Ces matches auront lieu le dimanche matin. Le premier jour de compétition aura lieu ce dimanche. » Les clubs du District Blanc se sont concentrés à l’Indiana : « Il y avait 150 jeunes desquels nous avons sortis les 4 équipes blanches. Chaque club pouvait envoyer 5 jeunes sauf les clubs de plus de 500 membres jeunes qui pouvaient en envoyer 7. »


En deux jours donc, les jeunes devaient donc se faire remarquer. Avec évidemment la possibilité de rattrapage ultérieur au cas où le jeune manquait cet important week-end. « Il peut arriver qu’il ne soit pas disponible lors de ces deux jours. Les clubs et les jeunes ont été prévenus en début d’année de la procédure de recrutement. Il faut un cas de force majeure (maladie) pour rater ce rendez-vous mais en aucun cas un motif vacances ne peut couvrir une absence. Les jeunes et leurs parents doivent savoir que si un jeune s’engage vers la voie Be Gold, il doit laisser tomber toute autre activité au profit du hockey. C’est indispensable. »


Les Jeunes ont donc su dès le 6 novembre qu’ils faisaient partie des sélections Be Gold. Plus question d’attendre des mois pour savoir si le jeune fera ou non partie d’une équipe de District. Ainsi, les jeunes sélectionnés auront l’occasion de montrer sur une plus longue période leur potentiel. « Nous avions les 3 matches en une journée et souvent lors du dernier match, les enfants étaient épuisés et ne faisaient plus rien de bon. Nous avons donc 6 districts, et tout a été fait pour diminuer les déplacements. Les entraînements et les matches sont les dimanche matin, de façon à diminuer la charge pour tout le monde. »


La création de deux districts supplémentaires aura permis de diminuer la distance pour ceux qui sont les plus décentrés. Les équipes disputeront un championnat répartis un peu partout en Belgique. La première journée verra des rencontres disputées aussi bien à Bruges qu’au Saint Georges et à Embourg.


Les Ligues et la coupole travaillent de concert pour tirer un maximum de l’organisation. « Les coaches principaux viennent en aide aux coaches locaux pour les aider dans leurs sélections. Dès la fin du championnat (en fait après le week-end final traditionnel), les U14 seront formés avec les meilleurs des 6 équipes et un stage en juin sera déjà organisé. Les jeunes seront informés des exigences des équipes de haut niveau. Nous aurons également des séances d’information pour les parents, car ils doivent savoir que leur contribution est importante dans le parcours de leur enfant. Toutes les vacances seront consacrées au hockey. Les parents ont déjà été mis au courant de l’engagement qu’exige la participation d’un enfant à un parcours d’un sportif de haut niveau. On les met déjà au courant des dates des stages des années futures, qu’ils ne soient pas pris au dépourvu. On l’avait déjà fait pour les sélections initiales des 800 enfants qui désiraient participer au stage des 5 et 6 novembre ; pour ceux qui disaient être en vacances à ce moment-là, les choses étaient claires et la porte était hélas fermée pour ces enfants. »


L’implication totale est donc de mise pour tout futur candidat élite. Ce qui ne veut pas dire qu’un enfant qui aurait manqué cette filière et qui se révélait plus tard sur le terrain ne pourrait pas être repêché. Heureusement !
 






Les partenaires :