STAGES B-hockey cliquer ici




Vos rubriques préférées

Ces rubriques fixes évoluent de jour en jour. A côté du titre, vous trouvez la date de la dernière mise à jour.

<Août 2019>
Aujourd'hui
LMMJVSD
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
Vous êtes ici :Accueil » Tous les articles

Les News !


01-04-2014Lammers claque la porte des A = update

Lammers claque la porte des A = update

Le coach néerlandais en a marre de voir ses Red Lions partir aux Pays-Bas. Il quitte la Belgique pour le Qatar pour former une équipe avec ... des Belges !


02/04 Vous aurez compris que cette nouvelle était parue un jour particulier de l'année, soit hier premier avril. Marc Lammers reste heureusement chez nous et les joueurs cités partant pour Doha continueront à nous amuser sur les terrains de leurs clubs respectifs.

Merci tout de même à ceux qui ont félicité Marc Lammers pour sa belle promotion !


01/04Cela devait finir par arriver. Marc Lammers avait prévenu ses joueurs qu'il ne souhaitait pas les voir se disperser aux quatre coins de l'Europe. 


Avec quatre Red Lions aux Pays-Bas, Lammers avait grimacé et s'en était même épanché avec ses joueurs comme ici à Rotterdam où il s'était félicité que Xavier Reckinger - qui avait été joué en Hollande - soit revenu et reste dans son club.


Il s'accommodait tant bien que mal des départs de Boon, Van Strydonck, Gougnard et Briels.


Les départs de Luypaert et Vanasch sont sans doute les gouttes qui ont fait déborder le vase du coach néerlandais. Il aurait déclaré : "A quoi ça sert d'aller aux Pays-Bas puisque je vous apporte tout ici moi-même. Vous n'apprendrez plus rien là-bas."

 

Lammers quitte la Belgique et va s'installer au Qatar ! Certains se souviennent de la fantastique épopée des joueurs de Louvain à Doha où ils avaient été invités par  le Qatar pour passer 15 jours de stage dans des conditions fantastiques d'accueil et de travail. Il semble que Lammers ait été séduit par ce séjour et déjà à ce moment-là, Lammers s'était renseigné pour connaître les conditions de développement du hockey là-bas.

 

Tout est déjà prévu sur place puisque Lammers y a son espace de développement d'une équipe nationale, à charge pour lui de tout organiser.


Il bénéficiera des installations existantes, identiques à celle dans lesquelles le club de Louvain avait fait son stage.


Les terrains de Doha sont tout à fait corrects au niveau qualité, il y aura juste le problème de l'eau à régler.


Mais Lammers a mis dans ses exigences de pouvoir installer un terrain identique à celui de Londres ou de l'Herakles. On aurait d'ailleurs aperçu à Doha Michel Schuermans venu donner quelques conseils.

 

Le projet semble donc avoir démarré depuis un certain temps et Lammers avait bien caché son jeu jusqu'à ce matin où il a annoncé à ses joueurs et à la fédération son départ. Ces joueurs qui n'en croyaient pas leurs yeux.

 



Quid de l'équipe de Lammers ? Vous aurez suivi dans notre rubrique transferts l'annonce de l'arrêt d'une série de joueurs, et pas des moindres.


Au moins une demi-douzaine d'ex-internationaux qui nous semblaient encore en pleine possession de leurs moyens. Voir des Luycx, Jacquet, Van den Balck, Van Hove, Verdussen, Ruytinx ou encore Leroy quitter le hockey de haut niveau en pleine gloire était étrange.


Une enquête au service de l'état civil de Doha nous a permis de retrouver une douzaine de demandes de naturalisation : "Obtenir une double nationalité pour des étrangers apportant un plus au Qatar est tout à fait possible", nous déclarait un fonctionnaire qui a voulu garder l'anonymat.

 

L'objectif de Lammers reste les JO de Rio. Créer une équipe avec 16 ex-internationaux est tout à fait possible et puisque les rencontres se joueront en 4 x 15 minutes, le physique n'est plus un must. Lammers le déclarait lui-même dans un tweet :"A ces conditions-là, je pourrais même rejouer !"


Il faudra voir dans quel championnat continental le Qatar va pouvoir s'inscrire : si c'est l'Africain, il rentrera en concurrence avec l'Afrique du Sud et une qualification n'est pas impossible. Mais il n'y aura qu'une seule place et aller en Asie est une autre possibilité mais là, la concurrence sera plus forte.


Reste le chemin des qualification via la World League. Verrait-on l'équipe du Qatar à Brasschaat pour tenter de se qualifier pour les JO : pas impossible !

 


 

La succession

 

Ce n'est pas la première fois qu'un T1 de l'équipe nationale quitte le navire à un moment inattendu. Et à chaque fois, la fédé trouve la perle rare qui permet à l'équipe de monter encore d'un cran.


Du côté de cette même fédé, c'est le mutisme. Personne n'ose déclarer quoi que ce soit, surpris d'ailleurs par l'information. Pas non plus de déclaration du côté de Pascal Kina qui verrait là une occasion formidable d'arriver à son objectif de diriger les Red Lions.


Ce serait une solution mais il faudrait alors lui trouver un remplaçant.

Et là, coucou le revoilou, c'est Marcello Orlando, qui vient de terminer son contrat avec l'Orée, qui refait surface. Il pourrait amener avec lui Xavier De Greve qui a également quitté les Dames du Waterloo Ducks. Bref, on se dirige vers une succession de glissements de T1 alors que l'été du hockey belge semblait plutôt calme jusqu'ici.


A suivre.






Les partenaires :