STAGES B-hockey cliquer ici




Vos rubriques préférées

Ces rubriques fixes évoluent de jour en jour. A côté du titre, vous trouvez la date de la dernière mise à jour.

<Décembre 2018>
Aujourd'hui
LMMJVSD
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
Vous êtes ici :Accueil » Les clubs » Vie des clubs

Les News !


06-01-2017Le top 50 des oKEYs 2016 - 6 : de 25 à 21

Le top 50 des oKEYs 2016 - 6 : de 25 à 21

Les 50 " personnalités " qui ont marqué l'année 2016 ont été classées par le jury spécial de okey.be.


la suite du classement du top 50 de okey.be


25

Tom Boon

Avec 30 buts, Tom Boon est le meilleur marqueur du championnat 2015-2016. Le Racingman sera sans doute aussi le meilleur buteur de l'actuel championnat : il est en tête avec 18 buts devant Maxime Plennevaux (15) et trois sleepeurs avec 14 : Uher, Hendrickx et Luypaert.

 

Pourquoi le citer lui dans ce classement et pas les autres ? Il est le premier vrai joueur professionnel belge de hockey : il a confié son image à une agence qui s'occupe de lui.


Il est partout : il a des sponsors personnels et a introduit une marque en Belgique dont il est, avec Anouk Raes, le porte-drapeau. Tom Boon se vend comme une marque et ça marche. Son succès en équipe nationale, le coup à 100.000 $ en Indian League, des buts incroyables partagés sur les réseaux sociaux, une image bien travaillée, un transfert fructueux à Bloemendaal, un retour bien orchestré au Racing, un oncle qui est fier de son filleul, autant de choses qui font de lui un "bankable". Et en plus, il passe sur okey.be !





24

Vitali Kholopov

C'est l'affaire de l'année ! L'ex-entraîneur de Namur avait reçu une suspension de trois semaines pour une intervention mal-venue sur le terrain.


Recruté par le Daring pour sa grande entrée en division Honneur, le célèbre Vita devait purger une dernière journée lors de la rentrée du championnat face au Léopold.

 

Jamais en retard d'une pirouette, Kholopov, suspendu comme coach mais pas comme joueur, prenait place sur le banc en tant que joueur. Il n'est pas monté au terrain, son caoch Grégory Herman, estimait que ce n'était pas nécessaire. Mais Kholopov a parlé sur son banc : cela, il ne pouvait pas le faire car, alors, il coachait.

 

C'est ce que les deux comités juridictionnels de la fédé ont relevé pour le punir on ne peut plus sévèrement ! Au final : une saison de suspension comme coach et joueur (plus le forfait pour le match). Le CBAS, interpellé sans l'accord de la fédé, ne statuait pas sur le fond, se déclarant incompétent.


Kholopov était sanctionné justement pour avoir contourné un jugement offrant une échappatoire, mais se faisait punir - selon l'avis général du monde du hockey - de manière bien trop sévère. En fait , Kholopov payait pour toutes les "erreurs" précédentes qu'il avait commises, cette dernière faisant déborder un vase fédéral trop plein pour certains.




23

Les Red Panthers

Après avoir manqué leur qualification pour les JO aux shoot-out face à deux équipes asiatiques, les Red Panthers ont repris le travail en attendant une constitution définitive de leur staff. L'année olympique constituait une période grise sans autre objectif que de rester en mouvement pour ne pas perdre un certain rythme. 18 courageuses se sont entraînées sans deux de leurs stars (Nelen et Vandermeiren) qui en profitaient pour terminer des études.


Niels Thijssen, qui reprenait le rôle de T1 ad interim, était relayé au mois de juin par la néerlandaise Ageeth Boomgaardt. Plus tard, on apprenait que Simon Letchford rejoindra ce staff en mai prochain. Durant l'été, la Belgique remportait un tournoi en Irlande contre des équipes toutes moins bien classées qu'elle : Boomgaardt voyait alors quel travail allait s'imposer à elle. Son noyau remontait à 24 joueuses, avec le rappel de quelques anciennes.

 

L'objectif est la qualification pour la coupe du Monde via la demi-finale de la World League fin juin à la Rasante. Ce ne sera pas simple et les pronostics restent prudents. Nous y croyons, ne fut-ce que par le travail dans l'ombre réalisé par ces jeunes filles.



22

Tanguy Zimmer

Le meilleur joueur du championnat d'Europe en salle est : Tanguy Zimmer - Belgium !

Lors du championnat d'Europe B disputé au début de l'année à Porto, les Red Lions indoor ont réussi le bel exploit de se qualifier pour la division A européenne.

 

Sous la direction d'un staff renouvelé, les Belges ont réalisé un parcours quasi sans faute. Zimmer, qui n'a pas trouvé son bonheur en équipe outdoor, a marqué le tournoi de son empreinte.



 

21

Loick Van Doren

Le meilleur gardien du tournoi est : Loick Van Doren - Belgium !

 

Numéro 3 belge avant les JO, il a dû laisser partir Vincent Vanasch et Jérémy Gucassoff à Rio. Logique. Il était destiné à défendre les buts des U21 avec son ami Charles Masset. C'est lui qui a été désigné numéro 1 des Red Cougars et qui a marqué de son empreinte la coupe du Monde de Lucknow. A deux reprises, il est sorti victorieux de séances de shoot-out pour qualifier son équipe pour la finale du tournoi. Mais surtout en demi-finale, il a sorti un match étonnant qui venait couronner des prestations hors-normes.

 

Tout cela sous les yeux de Shane Mac Leod qui a sélectionné le gardien du Dragons pour le stage en Afrique du Sud. Van Doren sera en duo avec Arnaud Flamand : à eux deux, ils remplacent Vanasch et Gucassoff qui restent à la maison pour se reposer et vaquer à leurs occupations professionnelles.




(c) Vino John



 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Les partenaires :