STAGES B-hockey cliquer ici




Vos rubriques préférées

Ces rubriques fixes évoluent de jour en jour. A côté du titre, vous trouvez la date de la dernière mise à jour.

<Juin 2019>
Aujourd'hui
LMMJVSD
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Vous êtes ici :Accueil » Tous les articles

Les News !


12-01-2015Portrait : un coach français en route pour la Belgique

Portrait : un coach français en route pour la Belgique

Guillaume Quievy est une coach français qui veut se lancer dans une carrière en Belgique après avoir connu un beau parcours en France.


Guillaume Quievy a fait toute ses classes de joueur au club de Valenciennes où il avait pris le stick dès l'âge de 6ans. Il connaîtra le bonheur d'être sélectionné en équipe de France U16, U18 et U21.


Okey : Quand as-tu décidé de commencer à coacher ?
Guillaume Quievy : Je devais avoir 16-17ans quand j'ai commencé à coacher les jeunes de mon club. Je fus remarqué et on m'a proposé d'être adjoint en sélection régionale; je devins entraîneur régional. Puis tout s'est enchainé et cela fait 8 ans que j'entraîne et coache des seniors.


Okey : Où as-tu coaché ?
Guillaume Quievy : En séniors, j'ai coaché les filles de Ronchin, puis celles de Cambrai et ces deux dernières années, je suis retourné dans mon club pour coacher les garçons de Valenciennes. J'ai également coaché des sélections régionales en U14 et U16 filles, au Nord Pas-de-Calais (la France en divisée en Région ou Ligues). Je suis également adjoint sur un collectif France filles en U18. C'est après la Coupe d'Europe en 200ç que j'ai intégré le staff.


Okey : Il y a certainement des formations pour les coaches ?
Guillaume Quievy : Oui, il y a tout un cursus mis en place par les Ligues et la Fédération. Il y a différents niveaux en fonction des catégories que l'on veut coacher. Il y a un cursus propre à la fédération et il existe également des formations qui sont dispensées par le Ministère des Sports qui permettent d'accéder au titre d'entraîneur. Je possède d'ailleurs ce diplôme.

 
Okey : Qu’est-ce qui manque à la France pour défier les meilleurs ?
Guillaume Quievy : je dirais un peu de réussite par moment et le travail encore et toujours si on veut réussir.


Okey : la France est à la traîne au niveau européen, explication ?
Guillaume Quievy : Nous devons faire connaître le hockey en France; il reste très méconnu. Et augmenter le nombre de licenciés pour avoir une base meilleure. Nous avons une série de problèmes pour travailler ensemble : le territoire est grand et il est difficile de réunir tout le monde pour des stages; cela engendre de gros coûts de transport.


Okey : Connaissez-vous l’apport de joueurs étrangers  ?
Guillaume Quievy : Oui. Il est bénéfique si ces étrangers s'impliquent dans l'école de hockey. Il n'en faut pas de trop pour qu'ils puissent laisser de la place aux jeunes du club; les étrangers sont de passage, les jeunes du cru sont l'avenir du club, ne l'oublions pas.

 
Okey : Tu veux entraîner des clubs belges, pourquoi  ?
Guillaume Quievy : Je veux me mettre en difficulté pour continuer ma progression et apprendre encore. Ce sera aussi pour moi une remise en question, indispensable pour avancer !






Les partenaires :