STAGES B-hockey cliquer ici




Vos rubriques préférées

Ces rubriques fixes évoluent de jour en jour. A côté du titre, vous trouvez la date de la dernière mise à jour.

<Août 2019>
Aujourd'hui
LMMJVSD
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
Vous êtes ici :Accueil » Tous les articles

Les News !


28-02-2014Salle : le "départ" de René Dautel (2)

Salle : le

La suite de l'interview de René Dautel. Les freins au développement de la salle.


Relire l'article précédent cliquer ici

Okey : Ce fut une lourde tâche à réaliser...
René Dautel : J'ai consacré plus de 800 heures à la gestion du BIH entre le 30 septembre 2013, date de la clôture des inscriptions, et le 9 févier 2014, date des finales des play-offs.
Ce temps a été principalement consacré à la mise en place des programmes de championnats ; mais il comprend aussi :
•    l'organisation d'un Workshop technique le 30 novembre 2013, accueilli avec enthousiasme par les "mordus" du hockey en salle,
•    la mise sur pied du XMAS Indoor Festival les 28 et 29 décembre 2013 qui incluait des Clinics pour 4 catégories Jeunes, un tournoi "Loisirs" et 2 tournois Clubs internationaux pour les Dames et Les Messieurs
•    la création d'un double Indoor TriNations pour les Dames avec la France et l'Australie et pour les Messieurs avec l'Angleterre et l'Ecosse.
Pour les 2 derniers évènements, le BIH a bénéficié de l'aide appréciable de l'équipe Communication de Denis Vandamme, et Béa Uvin a pris en charge la gestion du catering et du transport des équipes pour le TriNations.
 
Okey : Le manque de moyens face aux toutes puissantes équipes outdoor, c'est déprimant ?
René Dautel : Il y a beaucoup de frustration lorsqu'on sait que le BIH n'a d'autres moyens de subsistance que les "bénéfices" aléatoires que son activité génère. Le comité ne reçoit aucun budget de la fédération et ne perçoit aucune aide (financière, logistique ou structurelle) des sponsors de la Fédération.
Le BIH perçoit un droit d'inscription par équipe participant à ses activités, par contre il doit pourvoir à ses dépenses de fonctionnement (secrétariat,...) et bien entendu la location des salles utilisées. La maintenance des sélections nationales Indoor Messieurs et Dames est également comprise dans les dépenses.
A l'exception du secrétariat, tous les membres du BIH sont bénévoles. Personnellement, je suis remboursé de mes frais de GSM et d'essence.
 
Okey : Quels sont les plus gros blocages rencontrés ?
René Dautel : Les blocages sont historiques. Sans entrer dans les détails, l'activité Salle a été gérée pendant une vingtaine d'années (1990-2010) comme une activité indépendante de la Fédération.
Le nombre d'inscriptions et le nombre de salles disponible permettaient encore une gestion à 2 personnes, bénévoles mais quasi à plein temps de septembre à février, chaque saison.
Les dernières saisons de cette équipe furent difficiles en raison de l'augmentation "inexorable" du volume des activités, comme le furent ces 4 dernières saisons.
Le volume de travail augmentant, aussi bien en Indoor qu'en Outdoor,  la disponibilité du personnel administratif diminuait proportionnellement et les délais étaient de plus en plus difficiles à tenir.
Le blocage le plus important vient des clubs, qui n'ont jamais (ou si peu!) été impliqués dans la gestion du hockey en salle.
Chaque saison, le CHS, puis le BIH, leur fournit salles, délégués, arbitres et une occupation d'hiver pour leurs  équipes,  sans contrepartie autre que les droits d'inscription et d'utilisation de salle.
Les clubs doivent comprendre que la gestion du hockey en salle fait partie de leurs responsabilités et qu'à moyen terme, l'inscription d'une équipe sera subordonnée à la mise à disposition d'un certain nombre d'heures dans des salles gérées par les clubs eux-mêmes ; dans un même ordre d'idées, les délégués de salle seront l'équivalent des délégués au terrain en Outdoor, avec les mêmes charges et responsabilités.
Il sera alors plus facile de programmer des rencontres "aller-retour" comme en Outdoor, et éviter les déplacements, parfois "injustifiés" ou "incompréhensibles" vu de l'extérieur.
 
Okey : Il y a eu tout de même du soutien ?
René Dautel : A mon arrivée au BIH en mai 2010, le support de la Fédération consistait en un lien assuré par le secrétaire général J-C Capelle entre le Conseil Général et le président du CHS, complété par le support administratif lié à l'utilisation de Dim@Sport, assuré par Michel Siroux et Max Berger.
La première tâche fut de m'adjoindre une secrétaire afin de m'aider dans les tâches spécifiques au hockey Indoor ; Nathalie Vanderstraeten remplit cette fonction depuis mai 2010. A noter qu'elle est le seul membre du comité BIH à être rétribué par l'ARBH, à charge du budget du BIH.
Cette saison 2013-2014, la proximité des secrétaires généraux (fédéral, LFH, VHL) a permis de mettre à jour des problèmes structurels, et de trouver des solutions encore provisoires mais qui seront étudiées plus en détail par la nouvelle équipe : citons les inscriptions via le site Internet, la communication de résultats, la programmation coordonnée des championnats et des critériums.

 

(à suivre)






Les partenaires :