STAGES B-hockey cliquer ici




Vos rubriques préférées

Ces rubriques fixes évoluent de jour en jour. A côté du titre, vous trouvez la date de la dernière mise à jour.

<Juin 2019>
Aujourd'hui
LMMJVSD
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Vous êtes ici :Accueil » Tous les articles

Les News !


22-10-2013Santé : les bonnes réactions en cas de blessures

Santé : les bonnes réactions en cas de blessures

Thomas reçoit un coup de stick au visage : panique générale !


J'ai assisté samedi à un incident assez traditionnel au hockey : le coup de stick au visage avec une blessure ouverte. Spectaculaire, surtout si c'est au cuir chevelu, beaucoup de sang, pleurs, agitation.


En général, cette blessure est plus spectaculaire que dangereuse. La réaction de l'entourage a été fort "bizarre". Pas de trousse de secours, plusieurs personnes qui ne savent pas trop que faire, d'autres qui prennent des décisions en sens divers; pas de leader qui prend la direction de l'aide à la victime.


Force est de constater que cet entourage n'est pas préparé aux bonnes réactions. Alors que la blessure est ouverte (2 cm de plaie bien propre et saignante), il ne faut surtout pas mettre de glace sur cette plaie. Laisser un peu saigner, la plaie se nettoie ainsi naturellement; ensuite placer de la gaze (pas d'ouate) et comprimer, le temps que le saignement s'arrête, ou alors plus longtemps via un bandage. Si la plaie est profonde, il faudra recoudre, si elle est superficielle, des strips suffiront. De toute façon, il faudra passer par la case docteur pour bien évaluer les dégâts. Ce genre de blessure guérit bien et ne laisse pas de trace.

La leçon de cet incident appelle à quelques remarques :
1. Il faut une trousse de secours présente sur le terrain
2. Il faut que dans chaque équipe soit présent une personne qui ait suivi un cours de base de premiers soins et qu'elle puisse avoir les bonnes réactions.
3. Cette même personne aura pour tâche de tranquilliser les enfants en les écartant du blessé et en leur donnant une évaluation objective et rassurante de la blessure et de l'état du blessé.

 

Il s'agissait d'une petite blessure sans gravité. Soyons prévoyants et mettons en place les mesures qui seront indispensables si d'aventure un incident plus grave venait gâcher une rencontre.







Les partenaires :